Performance - Ishikari (06/05/2015)

par Mā  -  17 Avril 2015, 07:00  -  #Performances

danse Butô d’après le poème de Gôzô Yoshimasu  « Draps d’Ishikari »

dans le cadre des Boutographies, en partenariat avec le musée de L'Elysée Lausanne, pour l’exposition :  «Nicolas BOUVIER - Voyages au JAPON (1955-1970) »

Musique : Gôzô Yoshimasu et Scott Fraser (Draps d’Ishikari), Lieu : Centre d’Art La Fenêtre, 27 rue Frédéric Peyson, 34000 Montpellier, Durée : 30mn,  le 06/05/2015 à 19h

Suivi d'une projection du film : Le mime Hijikata - 22min,  Entrée gratuite / Petite restauration sur place , Contact : 04 67 64 23 90, alice@la-fenetre.com,  https://www.facebook.com/events/1394182710903450/

Performance de danse Butô à La Fenêtre  par Mā Thévenin le 6 Mai 2015 (Montpellier, 34)
Performance de danse Butô à La Fenêtre  par Mā Thévenin le 6 Mai 2015 (Montpellier, 34)
Performance de danse Butô à La Fenêtre  par Mā Thévenin le 6 Mai 2015 (Montpellier, 34)
Performance de danse Butô à La Fenêtre  par Mā Thévenin le 6 Mai 2015 (Montpellier, 34)
Performance de danse Butô à La Fenêtre  par Mā Thévenin le 6 Mai 2015 (Montpellier, 34)
Performance de danse Butô à La Fenêtre  par Mā Thévenin le 6 Mai 2015 (Montpellier, 34)
Performance de danse Butô à La Fenêtre  par Mā Thévenin le 6 Mai 2015 (Montpellier, 34)
Performance de danse Butô à La Fenêtre  par Mā Thévenin le 6 Mai 2015 (Montpellier, 34)
Performance de danse Butô à La Fenêtre  par Mā Thévenin le 6 Mai 2015 (Montpellier, 34)
Performance de danse Butô à La Fenêtre  par Mā Thévenin le 6 Mai 2015 (Montpellier, 34)

Performance de danse Butô à La Fenêtre par Mā Thévenin le 6 Mai 2015 (Montpellier, 34)

" Nos corps sont composés d’atomes qui se sont formés il y a des milliards d’années et appartiennent à l’univers, à ses cycles de transformations permanentes.

Formée au Jinen butō d’Atsushi Takenouchi*, Mā Thévenin danse la mémoire de l’Univers, le cycle des morts et des renaissances, les chemins de vie et de transformations. Dans l’expérience du mouvement, elle tisse des liens entre différentes temporalités. Le corps évolue dans un univers aux multiples dimensions, entre matière inerte, stable, pérenne, et un temps éphémère, mouvant et insaisissable…

Structures éphémères, fragiles édifices, centres de présence, nos corps marchent en équilibre sur le fil du présent…"

Mā Thévenin

(…)
Comme les enfants ne sont pas là, seules les images jouent. i,……
(…)
licorne d’encre blanche,
« soudain »---------- songeant,
à la « vision de la montagne mouillée »,
(…)
Escaliers de l’univers, qu’on descend silencieusement,
(Bêtes agitant des Ôubayuri, les grands lys.)
(…)
Le fantôme d’Emily
c’est
du vent
en léger cercle de satin.
(…)

Extrait du poème de Gôzô Yoshimazu, Draps d’Ishikari Editions impeccables, 2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Daniel Sagliocco 29/11/2016 08:06

Sensualité sauvage, vibration de la terre vers l'humain, c'est beau.